Écologie : la Thaïlande se met au vert

La Thalande se débarrasse du plastique et mise sur les végétaux

Écologie : des emballages végétaux en Thaïlande

Le pays du sourire est l’un des plus gros consommateurs de sacs plastiques dans le monde. Nourriture de rue, sensibilisation inexistante des locaux et tourisme de masse en sont la cause. Devant ce constat alarmant pour la santé de ses habitants, un supermarché décide de faire un effort considérable : remplacer le contenant polluant par un contenant végétal.

Pollution et écologie en Thailande

Chiang Mai en marche contre la pollution

C’est dans la ville la plus polluée du monde que le premier pas vers le changement a eu lieu. Le Rimping Supermarket utilise des emballages biodégradables et respectueux de l’environnement. Désormais, les habitants de la rose du Nord emporteront leurs achats dans des feuilles de bananiers. Un petit pas pour la Thaïlande, un grand pour notre planète. Le buzz fut immédiat après la publication d’une vidéo par un des clients du magasin. L’initiative est louable quand on sait le manque d’implication du royaume pour les questions environnementales. Un Thaïlandais utilise en moyenne huit sacs plastiques par jour. Les belles plages de sable fin sont ravagées par les déchets. La vie marine est en danger.

La Terre en souffrance

Bangkok n’est pas loin derrière sa voisine dans le classement des villes les plus nocives pour la santé. Le plastique brûlé par les habitants libère des particules extrêmement nocives. La faune du pays du sourire est en danger ainsi que les habitants du pays le plus aimé d’Asie. Les touristes ne sont pas en reste. Quelques écolos du dimanche prennent les choses en mains en nettoyant de temps à autre les belles plages du golfe de Thaïlande. Les Thaïlandais portent des masques pour ne pas perdre quelques années de vie. Alors que les feuilles de bananier fournissent du compost gratuit et sain. Prenons ce que la nature nous donne et surtout respectons-la !