Comment assurer une voiture en cas de malus ?

Si vous êtes responsable de plusieurs sinistres, vous êtes sûrement un conducteur malussé. Ce dernier est un statut préjudiciable pour votre assurance auto, car votre prime augmente automatiquement ou peut vous faire résilier dans certains cas plus ou moins particulier. Alors que faire si vous avez accumulé des sinistres et que vous êtes malussé ? Découvrez ici comment assurer une voiture en cas de malus.

Que doit faire un jeune conducteur malussé ?

Être malussé en tant que jeune conducteur constitue une double peine. Une suppression légale est appliquée aux conducteurs novices pour compenser l’augmentation des risques en raison de leur manque d’expérience en conduite. Lorsque la surprime est cumulée avec un coefficient bonus-malus élevé, alors, cela peut causer une augmentation un peu plus significative du montant de la prime et donc augmenter le montant de votre assurance auto.

Dans une telle situation, il est conseillé de changer d’assureur. En effet, il vaut mieux faire jouer la concurrence : certaines compagnies permettent d’assurer une voiture en ligne à un prix relativement bas et avec de meilleures garanties. Les contrats sont disponibles pour tous types de véhicules. Ainsi, il est possible de prendre une assurance vélo et d’obtenir un devis d’assurance auto sans laisser ses coordonnées avec certains assureurs. Pour ce faire, il peut être judicieux d’utiliser un comparateur d’assurance pour mieux visualiser les différentes offres des professionnels. Vous en trouverez facilement sur internet, cette fonctionnalité se retrouve un peu partout.

LIRE AUSSI  Gérez les ressources humaines de votre entreprise avec Quarksup 

Après résiliation, comment trouver une assurance malus ?

Il existe des compagnies spécialisées qui sont mises en place pour couvrir les assurés à risques, résiliés ou malussés. L’avantage de recourir à ces compagnies plutôt qu’à l’aide du bureau central de tarification est dans le fait de pouvoir souscrire rapidement une assurance. Lorsque vous faites face à une résiliation d’assurance auto pour non-paiement par exemple, ces structures vous aident à avoir l’assurance auto qui est obligatoire.

Le BCT ne vous laisse que le choix de l’assurance au tiers, mais avec ces compagnies, vous pouvez opter pour tous types de couvertures : tous risques, intermédiaire ou au tiers. De même, l’opportunité vous est donnée de souscrire à une assurance auto temporaire pas chère si vous ne pouvez pas vous faire couvrir sur une longue période.

En revanche, le montant de la prime chez les compagnies spécialisées peut s’avérer très élevé, même dans le cas où il s’agit d’une simple couverture au tiers. Il est donc conseillé de penser à utiliser un comparateur en ligne afin de connaître l’étendue des offres. Une fois l’assureur choisi, prenez le temps d’étudier les : franchises, plafonds d’indemnisation, délais de carence, exclusions de garanties, etc.

Le statut « à risque ou malusé » n’est pas très apprécié par les compagnies d’assurance. Il existe certaines compagnies spécialisées dans ce cas qui peuvent vous proposer différentes formules d’assurance : assurance au tiers avec responsabilité civile et défense pénale voire pour certaines une assurance au tiers avec responsabilité civile, Défense pénale et SOS Taxi, Assistance Sovéa et Remise route rapide.

LIRE AUSSI  Combien coûte un agenda publicitaire personnalisé avec logo ?

Si aucune compagnie d’assureur ne souhaite prendre en charge votre dossier, contactez le BCT, Bureau central de tarification.