Comment procéder à la création d’une maison de santé ?

Une maison de santé pluridisciplinaire MSP est un lieu regroupant des professionnels de la santé. Les MSP sont de plus en plus nombreuses en France. Il faut au minimum un auxiliaire médical et deux médecins pour pouvoir en créer une. Sinon, on retrouve dans une maison de santé tous les professionnels en lien avec la santé comme les dentistes, les pharmaciens, les infirmiers, les orthophonistes, les kinésithérapeutes, etc. Pas question de liposuccion ici mais de médecins de proximité ! Dans cet article, nous allons vous présenter les trois étapes à suivre pour créer une maison de santé.

Établir un projet de santé pour créer une maison de santé

D’abord, il est indispensable de mettre en place un projet de santé avant de créer une maison de santé. Ce projet va constituer deux éléments importants :

  • Un projet pluriprofessionnel ;
  • Un projet de prise en charge des patients.

En effet, c’est le projet pluriprofessionnel qui va définir l’organisation des professionnels entre eux, comme les plages horaires d’ouverture ou le temps de présence. Il permet également l’organisation de la pluriprofessionnalité avec des réunions de coordination et avoir accès aux dossiers médicaux communs. Puis, il est important d’avoir une démarche de qualité comme des protocoles de soins structurés et partagés.

LIRE AUSSI  C'est quoi une liposuccion et quels sont les risques ?

Quant au projet de prise en charge des patients qui permet la continuité des soins par une organisation bien ficelée, une mise en place d’un protocole de petites urgences est nécessaire et la prise en charge non programmée de certains patients. Les imprévus doivent être pris en compte pour assurer une bonne organisation. Il faut également prévoir des actions comme le dépistage, la thérapie et la coordination avec les autres structures existantes sur le territoire. Un projet de MSP doit être signé par tous les employés qui seront dans la future maison de santé ainsi que les membres qui ont prévu de faire partie de la MSP.

Mettre en place une structure adaptée pour la création d’une maison de santé

Il est préférable de se tourner vers la société interprofessionnelle de soins ambulatoires (SISA) pour une bonne structure juridique. Cette dernière est la seule qui permet un exercice coordonné aux professionnels de la santé. Elle facture également les assurances maladie et il est possible d’avoir des rémunérations de la part de l’agence régionale de la santé (ARS), il n’y a que cette forme juridique qui permet tout cela. La société civile SISA a des statuts qui doivent avoir des mentions obligatoires comme la répartition des parts sociales, un montant du capital social, le montant des apports faits par les associés, etc.

LIRE AUSSI  Quelle mutuelle santé choisir pour enfant ?

Néanmoins, ces statuts ne sont pas un obstacle pour les professionnels, ils ne sont pas là pour porter atteinte à l’indépendance de ces derniers, ils ont libre cours dans la prise en charge des malades. Par ailleurs, les statuts doivent être déclarés aux ordres professionnels au minimum un mois avant l’immatriculation au registre de commerce.

Comment financer le projet de la création d’une maison de santé ?

Le financement d’un projet de maison de santé est la dernière étape. En effet, c’est l’étape la plus importante, car le budget est assez conséquent. Il faut alors prévoir différentes choses dont la location ou l’achat de l’établissement ou même sa construction, le matériel nécessaire, les travaux d’aménagement et les dépenses du personnel. Il est aussi important de commencer l’activité avec un budget suffisant et une trésorerie assez remplie.

Il est également possible d’avoir des aides de financement publiques en fonction de votre territoire et des priorités associées à ce dernier. Vous pouvez avoir une aide dans les premières années, avec des aides européennes notamment. Seulement, les zones où l’accompagnement est prioritaire impliquent des aides publiques qui se font par besoin. Cependant, ces aides financières ne sont pas suffisantes, le financement doit également se faire par les professionnels qui souhaitent créer la maison de santé.