Les méandres du cannabis en France : quid du CBD ?

Le CBD se retrouve aussi dans le cannabis

Le CBD a accumulé une certaine reconnaissance ces dernières années. Et, l’affirmation selon laquelle le composé a des effets bénéfiques sur la santé mentale a contribué à sa renommée croissante.

Pourtant, d’autres personnes peuvent avoir peur d’utiliser des produits à base de CBD parce qu’elles pensent qu’elles ont un potentiel de dépendance.

Il est donc bon de vous rappeler que le CBD est légal en France et que vous trouverez un grand choix de fleurs CBD chez JustBob.

Au niveau législatif

Depuis quelques mois déjà, le Conseil constitutionnel français a rendu un nouvel arrêt sur la définition des stupéfiants. La décision a établi qu’un matériau doit être dangereux et addictif pour être reconnu comme stupéfiant.

Auparavant, la France n’avait pas de définition précise des stupéfiants mais plutôt une liste d’articles ou de substances qui étaient ajoutées chaque année. Une proclamation a alors été faite, en décembre 2021, permettant aux agriculteurs de conserver leurs cultures de chanvre, mais restreignant la vente de fleurs de CBD aux clients pour des raisons de santé.

Dans un rapport de RFI plus tôt ce mois-ci, le Conseil constitutionnel français a déterminé que le CBD n’est ni un additif médicamenteux ni des effets dangereux sur la santé. Le verdict a effectivement annulé la précédente proclamation du gouvernement en décembre. Il interdisait la possession, la consommation et le commerce de fleurs ou de fibres de CBD sous quelque forme que ce soit, qu’elles soient mélangées à d’autres produits ou en tant que produit unique.

LIRE AUSSI  Faites plaisir à vos proches à Noël avec un coffret cadeau CBD !

Le verdict est conforme à la décision rendue par la Cour de justice de l’Union européenne en 2020. Celle-ci a conclu que l’interdiction du CBD par la France était sans fondement. Ainsi, le cannabinoïde n’a pas d’effets psychotropes ou psychotropes ni d’effet indésirable sur la santé, selon un rapport de RFI.

Ce verdict a permis aux produits CBD d’être vendus dans toute l’Union européenne sous la forme de fleurs, résine, infusion, e-liquide pour vapoter du CBD etc. Vous trouverez même des coffrets cadeaux CBD à offrir à vos proches !

Le CBD n’a pas d’effets psychotropes

Les juges européens ont déterminé en 2020 que, contrairement au tétrahydrocannabinol (THC), qui est une molécule de cannabis aux effets psychoactifs, le CBD n’a pas d’effets psychotropes ou nocifs sur la santé humaine.

En tant que tel, il ne peut être considéré comme un stupéfiant. Un avis que ne partage pas la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives. Selon le verdict français rendu le 31 décembre, l’organisme a fait savoir que la recherche scientifique montre que le CBD agit dans le cerveau sur les récepteurs de la dopamine et de la sérotonine. Cela en fait un produit totalement psychoactif, compte tenu d’éventuels symptômes de « sédation et somnolence », notamment.

Bien que le CBD n’ait pas de propriétés psychotropes, il a une variété d’effets. L’impact favorable qu’il montre sur les conditions de santé mentale telles que la dépression et l’anxiété a été, pour de nombreuses personnes, un point d’attraction particulier.

LIRE AUSSI  Comment s'y prendre pour vapoter du CBD ?

Outre les avantages pour la santé mentale, d’autres études ont montré que le CBD pourrait être une bonne option pour traiter l’inflammation, soulager la douleur et soulager les nausées. L’Organisation mondiale de la Santé a également suggéré que le CBD pourrait être utile dans le traitement de maladies telles que la maladie d’Alzheimer, l’arthrite, les maladies cardiovasculaires et le diabète.

CBD et la politique française

Les législateurs français ont discuté d’un projet de loi sur la légalisation du cannabis, présenté par le parti La France Insoumise (LFI), par l’intermédiaire d’Esther Benbassa. Pourtant, cette décision ne recevra probablement pas un large soutien du gouvernement. LFI a soumis une proposition identique en 2014, mais elle a été rejetée.

Cependant, plusieurs sondages réalisés récemment montrent un changement d’opinion des masses en général en faveur de la légalisation.

Un exemple en est un sondage IFOP réalisé en juin 2021. Il a révélé que 51 % des citoyens français soutiennent la légalisation du cannabis. Cela représente le pourcentage le plus important enregistré depuis 1970, selon RFI.

De plus, trois maires du parti Les Républicains (LR) ont écrit leur point de vue dans un article soutenant la légalisation en septembre 2020 ; mais ils ont été immédiatement remis en place par leur parti. Arnaud Robinet, pharmacologue et maire de droite de Reims, s’est dit favorable à la légalisation du cannabis, avant tout comme méthode de contrôle de qualité dans l’intérêt de la santé publique. Il a fait des suggestions qui auraient un impact économique positif sur les agriculteurs et les commerçants, et fourniraient une avenue de recettes fiscales pour le gouvernement.

LIRE AUSSI  Chirurgie esthétique : qu'est-ce qu'une rhinoplastie ?

Association canadienne-française des producteurs de cannabis

L’association mentionne que la loi française concernant les cannabinoïdes et autres produits fabriqués à partir de ceux-ci (comme la bière au CBD) doit changer et s’aligner sur l’UE afin qu’ils puissent fonctionner dans le secteur du CBD en Europe.

Les restrictions imposées par la loi interrompent toujours la croissance du marché français et favorisent les marchés extérieurs au pays. L’association affirme que c’est une injustice pour les marketeurs français du secteur qui, pourtant, sont prêts à investir et à travailler.

De même, le manque d’urgence de l’administration française et les circonstances actuelles continuent de creuser l’écart avec ses concurrents étrangers.

Conclusion

Malgré toutes les preuves actuelles qui impliquent qu’il y a peu ou pas de chance de développer une dépendance au CBD, la possibilité de subir une réaction indésirable au cannabidiol existe.

Une autre étude indique qu’il y a certaines choses avec lesquelles le CBD n’interagit pas bien et suggère le plus grand soin lorsque vous travaillez avec, car cela pourrait être dangereux, même s’il n’y a pas suffisamment de preuves pour étayer leur affirmation.