Comment faire pour choisir un WC japonais ?

Les caractéristiques technologiques des toilettes japonaises sont certainement impressionnantes ; des sièges chauffants au séchage, à l’ouverture automatique et autres. Fondamentalement, c’est une meilleure version des toilettes traditionnelles, on en trouve rarement dans nos salles de bain. Cependant, dans un pays comme le Japon ou la Corée du Sud, les WC japonais constituent la norme principale, car 75 % des foyers en sont équipés. Les constructeurs affirment avoir eu une augmentation des ventes au cours de la dernière année, mais à vrai dire, le marché des toilettes lavantes reste plutôt timide.

Le WC japonais : qu’est-ce que c’est ?

Les toilettes japonaises, également appelées « washlets « en anglais, sont surtout connues sous le nom de toilettes laveuses dans la plupart du continent européen. En fait, elles sont originaires de ce même continent. La première apparition a été faite en 1950 en Suisse. Bien qu’elles soient devenues plus importantes au Japon après avoir été exportées. Comme ils ont un design similaire, les WC japonais sont certainement le meilleur remplacement pour un WC traditionnel.

Cependant, les WC japonais ont beaucoup plus de fonctionnalités, dont les buses directionnelles à jets d’eau qui permettent le nettoyage des parties intimes. Habituellement cachées derrière un clapet, ces buses peuvent être activées par simple pression d’un bouton. Certains types de buses sont cependant apparents, selon le type de WC japonais. Une fois leur utilisation terminée, ils sont automatiquement rincés et se rétractent derrière le clapet. L’eau tiède peut provenir de deux sources possibles. Soit une résistance chauffante située dans l’abattant, soit un réservoir d’eau chaude local.

L’un des plus grands avantages d’un WC japonais est la réduction de la consommation électrique, même si elle est liée à une prise électrique et à une arrivée d’eau, sans parler des économies de papier hygiénique. Les personnes ayant des problèmes d’autonomie ou qui ont des difficultés à se déplacer trouveront leur confort dans un WC japonais. Cela rendra leur passage aux toilettes beaucoup plus fluide, car elles n’auront qu’à appuyer sur un bouton pour un nettoyage complet.

Vous pouvez facilement remplacer la lunette classique de votre WC traditionnel par un abattant japonais, si vous ne souhaitez pas faire une rénovation complète. Le niveau de confort et la gamme de fonctionnalités ne seront pas aussi grands, mais le budget des travaux diminuera de façon conséquente.

Quels critères dans le choix de vos WC japonais ?

Comment bien choisir un WC japonais ? Il y a beaucoup de choses à garder à l’esprit lors de la recherche d’un nouveau WC, dont l’un doit être vérifié avant de faire l’achat. Une prise électrique qui est au plus à 1,50 mètre de l’emplacement du WC doit être présente ou installée si ce n’est pas encore le cas. Une pression d’eau adéquate doit être présente, sinon, les buses de WC japonais ne fonctionneront pas correctement.

À propos des buses, assurez-vous qu’elles sont faites d’un matériau antibactérien lors de l’achat. La meilleure norme à choisir lors de l’achat d’un nouveau WC japonais est la norme NF, car elle garantit la sécurité totale des appareils électriques utilisés dans la salle de bain. L’achat d’un clapet anti-retour d’eau avec votre WC japonais est également fortement recommandé. Enfin, assurez-vous de faire appel à des professionnels lors de l’installation de ces types de WC. De nombreuses fonctionnalités seront à votre disposition, selon le type et le modèle de WC japonais que vous acquérez. Voici les plus intéressantes en termes de confort et d’hygiène :

  • La lunette chauffée ;
  • Le frein lunette pour ralentir sa descente ;
  • Le séchage confortable permettant de laisser le siège sec ;
  • Les nombreux types de jets, massant, oscillant, etc. ;
  • Réglage de température, pression et hauteur de jets ;
  • Ventilation pour désodoriser les toilettes.