Comment obtenir un permis de travail suisse ?

Si vous n’êtes pas un citoyen suisse, mais que vous souhaitez trouver un emploi dans ce pays, il existe certains moyens pour y arriver dans le cas où vous seriez un professionnel avec des compétences recherchées comme aide à domicile, aide soignant, ingénieur informatique, formateur, infirmier, enseigniste, cadre comptable etc. Toutefois, les ressortissants de l’UE et de l’AELE (association européenne de libre-échange) sont favorisés par rapport aux autres étrangers en ce qui concerne l’obtention d’un permis de travail. Si vous voulez connaître les démarches administratives à suivre pour y arriver, lisez cet article.

Quels sont les différents permis de travail suisses disponibles ?

Nous ne parlerons donc ici que des permis de travail qui sont bien différents , les démarches n’ont rien à voir avec celles pour obtenir un visa pour faire du tourisme à Cuba ou ailleurs.

Il existe plusieurs types de permis de travail suisse pour les étrangers. Il faut savoir que le délai pour obtenir un permis de travail suisse varie selon les situations. Ceux qui concernent les personnes employées par une organisation sont :

  • le permis G ;
  • le permis B ;
  • le permis C ;
  • le permis L.

Le permis G est celui délivré pour les personnes qui vivent à côté des frontières suisse comme aux frontières avec l’Allemagne ou la France. Le permis B est celui qui est fait pour les ressortissants de l’UE et l’AELE qui ont trouvé un emploi en Suisse et qui veulent s’y installer. Tous les individus titulaires de ce type de permis sont imposés à la source. Quant au permis C, il concerne les personnes qui habitent en Suisse depuis un minimum de 5 ans, il s’agit principalement des personnes intégrées dans le pays qui veulent y rester à terme pour devenir ressortissant suisse. Enfin, le permis L est celui délivré aux citoyens européens qui souhaitent rester en Suisse pour une année maximum. Pour ce faire, il faut qu’ils obtiennent un contrat de plus de 4 mois, mais qui ne doit pas dépasser les 12 mois. La validité de ce permis est égale à la durée du contrat de travail. Il est à noter que si vous obtenez un permis de travail, vos enfants et votre conjoint ou conjointe peuvent vous suivre pour cette durée.

LIRE AUSSI  Quel est le délai pour un permis de travail suisse ?

Quelles sont les démarches administratives pour les résidents ?

Pour un ressortissant des pays de l’UE ou de l’AELE, il est possible de bénéficier d’une libre circulation en Suisse. Concernant les démarches, elles sont associées au futur employeur, il faudrait alors remplir un formulaire de demande de titre de séjour de la part de l’employeur et de l’employeur qui sera délivré par l’administration cantonale. Afin de construire votre dossier, il faudrait réunir certaines pièces justificatives qui peuvent varier en fonction du canton. Il faut alors une carte d’identité ou un passeport valide, une attestation d’emploi de l’employeur, un formulaire de demande d’autorisation de séjour, un extrait de casier judiciaire et un livret de famille dans le cas où vous souhaiteriez vous installer avec votre famille. Ensuite, il faut remettre ce dossier à l’administration cantonale et en fonction de cette dernière, vous devrez soit le remettre vous-même, soit laisser votre employeur s’en charger. Cela devrait vous coûter dans les 65 à 90 francs suisses, le prix varie également en fonction du canton. Enfin, lorsque vous arrivez en Suisse, il vous faudra l’annoncer à l’administration communale.

Quelles sont les démarches administratives pour les frontaliers ?

Dans ce cas-là, vous bénéficiez d’un accord pour une circulation libre et les démarches sont alors faites au niveau de l’administration cantonale au service de la population et sont généralement faites par l’employeur. Il faut donc réunir un dossier qui peut varier selon le canton et qui est constitué d’un formulaire de demande d’autorisation de travail signé par le concerné et l’employeur, une photocopie de la carte d’identité, deux photos avec au verso le nom et prénom, 65 francs suisses généralement payés par l’employeur, le prix peut varier en fonction du canton, une attestation de résidence et les personnes qui vont passer une semaine en Suisse doivent présenter un document qui prouve que leur lieu résidence en Suisse est valide et en dernier, le contrat de travail pour finaliser le dossier. Par ailleurs, pour les ressortissants qui travaillent moins de 90 jours par an, par exemple en intérim en Suisse, il est possible de passer par la procédure d’annonce qui est particulière. Cette démarche ne vous oblige pas à avoir de permis de travail, vous devrez juste être déclaré par l’employeur à l’administration en passant par un service sur le web qui est centralisé. Toutefois, cette procédure ne concerne pas tous les domaines et elle est très encadrée. La réglementation se fait selon la nationalité, si vous êtes ressortissant d’un autre pays que l’UE ou l’AELE, les règles seront forcément différentes.

LIRE AUSSI  Artificier : où et comment apprendre la pyrotechnie ?

Article mis à jour le 17 août 2021