Quelles sont les données collectées par les applications de méditation ?

Les applications de méditation sont de plus en plus en vogue et nous permettent de nous détendre.

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous soucier de notre bien-être physique et mental, que ce soit en faisant du sport, en se mettant au yoga, en arrêtant de fumer ou de boire du café. Et pour se faire, nous nous tournons le plus souvent vers des contenus en ligne, tout particulièrement depuis la pandémie qui met à mal notre routine habituelle ! Les applications de bien-être se multiplient elles aussi. Et alors qu’on entend de plus en plus parler de collecte ou de fuite de données de la part d’applications ou de géants du web, on peut aussi se demander quelles sont celles qui sont collectées par ces applications que l’on utilise au quotidien et comment s’assurer une meilleure protection en ligne.

Les applications dédiées au bien-être, un marché qui explose

Avec les chaînes vidéos de fitness, d’exercices de souplesse et de stretching, celles dédiées au yoga (et même au yoga pour enfants) ou à une meilleure nutrition, les producteurs et productrices de contenus rivalisent d’inventivité et de créativité au service de notre bien-être.

Côté applications, le constat est le même : entre nos applications de fitness, celle pour la course à pied, celle qui mesure le nombre de nos pas et nos applications pour la méditation, on a même parfois du mal à se retrouver !

LIRE AUSSI  Tout ce qu’il faut savoir sur les fonds d’écran

Il y en a pour tous les goûts. Vous avez peut-être vos chaînes YouTube favorites, ou votre compte Instagram préféré, qui distillent tous des conseils bien pensés chaque jour ou plusieurs fois par semaine. Vous jonglez peut-être également entre votre application de méditation et celle sur laquelle vous enregistrez chaque course à pied afin de mieux suivre vos performances.

Que l’on soit plutôt fervent amateur de ces programmes, plutôt sceptique, ou plutôt du genre à picorer ici et là en fonction de nos envies, on ne peut constater le succès grandissant de ce type de contenu. C’est tout particulièrement le cas pour les applications de méditation, qui nous intéressent de près aujourd’hui.

Les applications de méditation sont de plus en plus en vogue et nous permettent de nous détendre.

Les applications de méditation de plus en plus en vogue

Les applications les plus connues

Les applications de méditation se sont faites de plus en plus nombreuses ces dernières années. Et si elles se trouvaient essentiellement en version anglaise auparavant, elles sont maintenant disponibles dans de nombreuses langues, dont le français. Les applications Calm et Headspace sont deux des plus anciennes et des plus utilisées. Un peu plus loin dans la liste des applications les plus utilisées, on trouve également Petit Bambou, une application à l’équipe française.

Des applications très en vogue

Que vous soyez déjà mordu de méditation depuis longtemps ou complètement novice, vous avez certainement entendu parler de ces apps autour de vous. Les chiffres confirment d’ailleurs l’importance de ce phénomène, particulièrement depuis 2020. Petit Bambou a ainsi enregistré une très forte croissance et voyait le nombre de ses utilisateurs quotidiens passer de 5 000 à 15 000 en quelques semaines à peine.

LIRE AUSSI  Top 5 des sites pour regarder ou télécharger des films et séries en 2021

Les applications de méditation : tranquillité d’esprit sous conditions ?

Les VPNs premium s'utilisent sur vos ordinateurs, vos smartphone et vos tablettes.

Les différentes données collectées par les applications

Avec ce succès grandissant et les scandales récents concernant les partages, ventes ou vol de données, on est en droit de se demander le type de données qui sont collectées par les applications de méditation (ou de bien-être en général). Et pour se faire, rien de mieux qu’une petite plongée dans leurs politiques de confidentialité.

Chez Petit Bambou, le type de données collectées et leur utilisation fait par exemple l’objet d’un texte très détaillé. On y apprend d’ailleurs le type de cookies mis en place sur le site de l’application, ainsi que les différentes entreprises avec qui elle est susceptible de partager vos informations personnelles.

L’application Mindfulness App rassemble quant à elle plusieurs types de données sur vous, comme vos identifiants personnels, ou le nombre de minutes de méditation pratiquées. De façon plus surprenante, l’application enregistre également votre position géographique.

Comment protéger ses données personnelles sur Internet

Si certaines applications semblent particulièrement ouvertes et prêtes à partager la façon dont elles utilisent nos données – et celles qu’elles collectent – ce n’est pas toujours le cas. Il arrive aussi que nous acceptions de partager certains types de données sans en être pleinement conscient.

LIRE AUSSI  Comment s'assurer une bonne protection personnelle en ligne?

Alors comment protéger ses données personnelles sur Internet le mieux possible ? Première bonne pratique, l’installation d’un VPN qui permet de rester anonyme lorsque vous naviguez sur le web. Ils semblaient réservés aux pros de l’informatique il y a quelques années, mais ils sont maintenant devenus essentiels au quotidien. Ils sont d’ailleurs aussi utiles pour éviter les regards virtuels indiscrets que pour regarder votre série favorite. En version premium, ces programmes vous permettent même d’installer un VPN sur plusieurs appareils électroniques à la fois. On peut même profiter d’un VPN en essai gratuit afin de se laisser convaincre.

Autres bonnes pratiques qui peuvent être plus complexes, favoriser l’utilisation de sites alternatifs à ceux des géants du web, qui sont souvent plus respectueux de nos données et vérifier régulièrement quelle application à accès à vos données via les paramètres de confidentialité de votre smartphone.